La chirurgie à distance réalisée par un robot rendue possible grâce à la 5G, l’IA et les données

0
13

Le développement de robots capables de réaliser de la chirurgie à distance pourrait trouver son salut dans le déploiement prochain de la 5G, de l’IA, ainsi qu’une meilleure utilisation des données. Auparavant, l’IA était utilisée dans la recherche et la création d’outils de formation pour les chirurgiens. Mais actuellement, cette technologie pourrait avoir des applications intéressantes en matière de chirurgie assistée par un robot. De plus, l’IA serait capable de réaliser des diagnostics plus précis, ce qui aiderait les médecins à déterminer avec plus de précision les risques sur la santé du patient. Dans un avenir proche, des robots chirurgiens pourraient même utiliser l’IA pour réaliser un diagnostic sur le patient sans l’intervention du médecin. Actuellement, quelques robots sont capables de réaliser des interventions en microchirurgie. Aux Pays-Bas, des chercheurs du centre médical de l’Université de Maastricht ont utilisé un robot assisté par l’IA pour suturer des vaisseaux sanguins microscopiques. La société Galen Robotics (Baltimore, Maryland) travaille sur un robot chirurgien spécialisé en ORL, en s’inspirant des recherches réalisées par l’Université John Hopkins. Les chercheurs s’attèlent davantage à la création de robots autonome tournant avec une IA.

La 5G pourrait aussi améliorer la chirurgie à distance. Si auparavant, la vitesse de transmission des données ne permettait pas de réaliser ce type d’intervention, la 5G va offrir une vitesse 20 fois supérieure à la 4G. En association avec les technologies AR et VR, elle pourrait établir de nouveaux types d’interaction entre les patients et les médecins. Les spécialistes pensent que la chirurgie robotique à distance deviendra une réalité grâce à la vitesse de la 5G. Cela va surtout permettre aux petites localités rurales de bénéficier de services spécialisés. Quelques pays ont déjà expérimenté la chirurgie à distance avec la 5G. La Chine a réalisé des actes de chirurgie orthopédique à distance menée par des robots. Une équipe de médecins espagnols a dirigé une opération en direct pendant la conférence Mobile World Congress à Barcelone. Pendant cet événement, ils ont émis des conseils et des mises en garde à des équipes de chirurgiens. Encore en Chine, un chirurgien a réalisé une opération cérébrale sur un patient qui se trouve à 1800 kilomètres du lieu où il se trouve.

Cependant, la chirurgie en ligne et la télé-médecine en général se heurtent à la problématique de la protection des données. Déjà en 2017, le MHS a infligé une lourde amende à l’encontre du département de la santé et des services sociaux des États-Unis après que des dossiers médicaux de plus de 115.000 patients aient été consultés indûment par des tiers. Néanmoins, peu de violations de données de patients ont été constatées jusqu’à aujourd’hui. De plus, aucun robot de chirurgie n’a été atteint par un acte de piratage. Mais des chercheurs de l’Université de Seattle ont réussi à détourner le robot de chirurgie Raven II en 2015. Ils ont surtout voulu démontrer que les connexions sans fil sont nettement moins sécurisées que leurs homologues filaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here