Du 5 avril au 9 septembre, le Grand Palais à Paris accueillera l’exposition « Artistes et Robots ». Durant cet évènement, plusieurs artistes vont présenter leurs robots. RFI a profité de l’occasion pour s’entretenir avec l’historienne de l’art et commissaire durant cette exposition, Laurence Bertrand Dorléac. Elle a partagé sa propre vision du robot en tant qu’art : « le procédé qui consiste à animer une œuvre d’une manière particulière et technologiquement relativement avancée ». Laurence Bertrand a également discuté des origines du mot « robot », qui fut prononcé au théâtre en 1920.

Pour Laurence Bertrand, le robot est un moyen d’exprimer et de partager un art plus facilement aux yeux des visiteurs de cette exposition. A la question « Comment sera intitulé le prochain chapitre qui n’est pas encore écrit ? », relatif aux thèmes de l’exposition, elle a répondu avec assurance : « Nous serons toujours sauvés par l’art et les artistes ». Elle a tenu également à affirmer que « Cette exposition n’est pas une exposition béni-oui-oui en faveur de la technique. On a voulu ménager des aspects caustiques, ironiques, sarcastiques et, à la fin, même cyberpunk, avec Orlan ». Notons que pour cette exposition « Artistes et Robots », l’artiste Orlan présente son Orlanoïde pour un petit strip-tease électronique et verbal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here