Si le développement de la technologie avec l’intégration de l’IA dans le monde du travail crée des appréhensions, son avènement dans le secteur de l’art commence à avoir du succès. On peut citer par exemple la rencontre entre les artistes et la nouvelle technologie au centre Pompidou dans le cadre de l’évènement Coder le monde. Divers programmes informatiques ont été créés pour proposer des oeuvres d’art. Citons le projet Continuum de l’artiste japonais Ryoji Ikeda ou encore l’exposition Artistes et Robots au Grand Palais. On a aussi l’artiste qui s’est distingué à la dernière édition d’Art Basel et qui en ce moment est présent en France, durant le Grand Festival de Verdun avec son oeuvre Digital Icônes.

Et plusieurs artistes de renom ont été séduits par l’art digital. On peut citer entre autres Man Ray ou Nam Jun Paik. Durant l’évènement Vie Numérique ! à la Fondation EDF, on a pu découvrir les céramiques de Matteo Nasini. Il a reproduit l’activité cérébrale grâce des capteurs installés sur des personnes endormies. Il ne faut pas oublier non plus l’impression 3D qui s’améliore de jour en jour. On a les fameuses grottes de Yungang en Chine qui font partie du patrimoine de l’UNESCO depuis 2010.

Google Arts & Culture propose par exemple en association avec cinq institutions des balades virtuelles dans la ville de Lyon. Ce type de coopération avec Google Art Project permet aux internautes de découvrir d’une manière plus intéressante les trésors artistiques. Des milliers de tableaux, d’installations et de structures y sont exposés. Parmi les artistes séduits par l’art digital figurent Sotheby’s, Christie’s ou encore Artnet…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here