Des aliments imprimés en 3D peuvent modifier votre sensation de satiété

0
21

Des études sur la façon dont les humains perçoivent la nourriture et le sentiment de satiété ont servi de base au groupe d’ingénierie du HCI (Human-Computer Interaction) au MIT CSAIL pour concevoir une nouvelle façon de préparer la nourriture. Selon ces recherches, un individu peut se sentir repu en fonction de l’apparence du plat qu’il consomme. En changeant la taille, la présentation ou la façon dont les aliments prennent place dans l’assiette, cela peut apporter un sentiment de satiété sans manger en quantité. Par ailleurs, les recherches antérieures ont aussi montré que les gens ont tendance à manger moins lorsque la mastication d’un aliment nécessite plus de temps. En se basant sur ces acquis scientifiques, le groupe de chercheurs du MIT a décidé de recourir à l’impression 3D d’aliments en modifiant la structure d’un repas.

Le groupe CSAIL HCIE a utilisé une imprimante qui utilise des aliments au lieu de matières plastiques pour imprimer des nourritures de différentes structures et densités. Par la suite, le groupe a mené deux expériences gustatives auprès de quelques individus qui ont accepté de consommer les aliments imprimés. Les sujets ont été équipés de capteurs d’électromyographie sur leur visage pour mesure l’intensité de leur mastication. Ils ont ensuite rempli un questionnaire pour évaluer leur perception de satiété. Les résultats ont fait ressortir que le sentiment de faim varie sensiblement selon le remplissage, la densité ou la taille d’un aliment après cuisson. Les chercheurs ont ensuite conçu un modèle informatique portant le nom de FoodLab qui peut aider les consommateurs à créer des aliments personnalisés en fonction de leurs besoins. Cette méthode peut intéresser, par exemple, les personnes qui suivent un régime alimentaire. Ces dernières peuvent en effet imprimer des aliments qui peuvent être mastiqués plus longtemps pour les faire sentir plus rassasiés, sans risquer d’ingurgiter davantage de calories. Idem pour les personnes qui ont du mal à mastiquer à cause d’une maladie ou d’un handicap. Elles peuvent par exemple se faire imprimer des aliments beaucoup plus faciles à mâcher, étant moins denses.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here